Pasteur Eugène Lemaire

Eugène Lemaire est le président de l'association ADDPF, pasteur reconnu en 2006, il est responsable de l'ADD de Papeete depuis la même année.   
Voici son témoignage pastorale:  
Découvrez toute l'équipe pastorale en cliquant ici.  

1) Origine et conversion:

Je suis né en 1966 à Raiatea dans l’archipel des îles sous les vents. J’ai grandi dans une famille où la bringue était très fréquente. Entre 13 ans et 20ans, j'avais une vie d'excès avec sortie en boîte, alcool et drogues. Dans les années 1984-1985, des amis se sont converti et leur changement de vie me surprenait. Je croyais aux chose de Dieu mais de manière religieuse.

En 1985-1986 j'ai fait mon service militaire et reçu des décorations. À mon retour, j'ai été menuisier pour la mairie de Raiatea. Lorsque mon ami me parlait de sa foi, je disais être un homme. Il m’a répondu : « oui pour les hommes, mais qu’en est-il devant Dieu ? » Cette question m'a interpellé et au fur et à mesure des échanges... je reconnaissais personnellement mes dépendances néfastes. Mais je ne voulais pas le reconnaître et encore moins changer.

Après une autre nuit de fête, j'ai eu un accident de moto avec un ami alors que je conduisais en état d'ébriété. Une voiture nous a percuté de plein fouet, mais nous étions indemnes. Nous nous vantions d'avoir survécu... Le lendemain ; mon ami ayant appris l’histoire ; nous a retrouvé et à remercier Dieu devant nous. Cela m'a touché, je prenais conscience que Dieu nous avait protégé. J'ai accepté d'aller à une réunion par politesse. Bien que je venais habillé de manière cool (surfeur, boucle d’oreille…), ils m'accueillaient chaleureusement. Durant cette semaine, j'ai accepté de venir à 2 autres réunions. Les prières sincères, en faveur de tous m'ont profondément touchées. Le pasteur Louis Levant invitait les gens à s’approcher afin d’accepter Christ comme Sauveur. La question était : « es-tu prêt à rencontrer Dieu ? Demain ne t'appartient pas. » Je me sentais sale et indigne de Dieu et après la prière j'ai senti l'amour inconditionnel de Dieu.

2) Appel de Dieu et candidature :

Après ma conversion en 1988, j'ai commencé à répondre aux besoins là où il était. Nettoyage, coupe d'herbe, visite aux malades, culte des enfants… Bien que l’église était loin d’Uturoa, ma commune, j'avais mis à disposition du Seigneur mon temps et mes ressources. J'ai été membre du comité sur l’encouragement de nombreux chrétiens et avec l'accord du pasteur Levant. Il m’a introduit et encouragé dans la prédication et la louange et cela de manière progressive. J'ai ressenti l'appel durant ces moments sans une révélation extraordinaire (pas d’ange).

Le pasteur Louis a été remplacé après trois ans par le pasteur Vicedo qui ressenti aussi l'appel sur ma vie. Il est resté un an à Raiatea avant de partir pour la Nouvelle-Calédonie pour être remplacé par le Past. Albert Richarson.

J'ai participé à des missions d'évangélisation sur Tahaa. A mon retour, le Past. Albert Richardson a présenté ma candidature à la pastorale de l’époque. Elle était constituée des pasteurs : Roger Albert, Éric Barber, Louis Levant, Albert Richardson… la plupart m'avaient côtoyé en passant sur Raiatea. De la seconde génération de pasteur, je suis le 4ème d’ethnie polynésienne. 

3) Début du ministère jusqu'à aujourd'hui :
Mon premier stage a été fait à Raiatea-Tahaa ; de 1993-1997 ; où mon responsable a été le Past. Albert Richardson. La salle de l’église avait été construite en 1992 dans la commune d’Uturoa-Raiatea, on comptait alors 70 personnes.

Mon deuxième mentor a été le pasteur Gérard Gau sur Papeete de 97-98. J'appréhendais ce stage du fait que la communauté comptait des juristes, des médecins… et que moi je venais des îles. Mais une prédication du Past. Albert Richardson m'a fortifié : « quelque soit l'endroit où tu es envoyé, Dieu prendra soin de toi. » inspiré de l’histoire d’Agar.

En 98 je me suis marié, cette même année le pasteur Gérard Gau est rentré en Métropole. Nous sommes ensuite rendus sur Huahine.

C’est en 1999 que j’ai été reconnu pasteur. Après 8 ans sur Huahine (98-06), je suis devenu le pasteur de Papeete jusqu’à ce jour.  

En 2011, les autres pasteurs m'ont proposé de prendre la présidence de l’association. J’en suis à mon troisième mandat.